Attirer des jeunes de talent pour faire bouger le service public

Colloque : 20 juin 2003

Organisateurs : Associations Penser public et Services publics

Le thème : Le service public doit massivement renouveler ses cadres  dans les dix ans qui viennent. Les « baby-boomers » vont s’en aller… Ils étaient entrés dans l’administration à la fin des «30 glorieuses ». L’Etat avait joué un rôle majeur dans la reconstruction de la France, le servir était honorable, sinon lucratif… On pouvait même y trouver quelque espoir d’aventure. Intégrer l’administration pouvait  être un choix dynamique.

Qu’est-ce qui peut pousser aujourd’hui un jeune de talent à choisir le service public ? Que peut-on lui offrir, au delà des « valeurs refuge » (la sécurité de l’emploi, la progression automatique d’indice, la pension de retraite…)  qui attireront plutôt les moins hardis ?

Le secteur public va se trouver en très forte compétition avec le privé pour recruter des agents de qualité. Disposera-t-il d’atouts valables pour attirer les meilleurs ? Quelle image donnent de leur carrière  les jeunes fonctionnaires ? Leurs missions, leurs rôles aujourd’hui répondent-elles aux motivations qui les avaient fait choisir le service public par goût pour la chose publique ?

Quelle motivation peut leur donner la perspective d’un parcours professionnel enfermé dans une «carrière maison », sans grand espoir de pouvoir changer d’orientation professionnelle, tant les statuts, les régimes indemnitaires et les pratiques à l’œuvre en matière de gestion, convergent pour entretenir cette situation ?

Comment proposer des carrières dynamiques, adaptées à un monde qui ne cessera d’évoluer de plus en plus vite ? Comment concevoir une gestion des compétences adaptée à un service diversifié et personnalisé, prioritairement attentif aux  plus démunis, aux cas les plus difficiles ? On ne peut traiter de la même manière, si on veut assurer l’égal accès au droit, le salarié qui utilise la carte vitale chez son médecin et traite par courrier électronique ses relations avec la caisse et l’étranger en situation irrégulière, qui ne parle pas le français et qui doit se faire expliquer le moindre courrier à l’accueil du centre de paiement.

Allocutions introductives

Gabriel Mignot, David Clair

Les jeunes recrues de la fonction publique face à leur carrière : l’ancre et la boussole

Véronique Chanut

L’administration pénitentiaire

Eric Lallement

La professionnalisation des armées : recruter et fidéliser Le cas de l’armée de terre

Général Carnbournac

Ministère de la jeunesse, de l’Éducation nationale et de la Recherche : attirer des jeunes étudiants pour faire bouger les services publics

Jacqueline Héritier

Les administrations financières

Jean-Pierre Conrié

Ministère de l’Équipement : un témoignage

Georges Regnaud

L’expérience de l’Agence Nationale pour l’Emploi

Pierre Giorgini, Régis Museur

Une expérience personnelle : l’insertion d’un jeune cadre dans un organisme de Sécurité sociale

Julien Bordron

La gestion des carrières des personnels de direction des organismes du régime général de Sécurité sociale

Marc Landais

Les métiers de santé, quelles perspectives ?

Jean-Noël Cabanis

Une expérience de gestion publique locale: des pratiques et une culture spécifiques L’exemple de la ville de Clichy-sous-Bois

Stéphane Le Ho

Développer la gestion des ressources humaines pour attirer et garder les jeunes cadres territoriaux

Jacques Priol

Fonction publique territoriale : atouts et défis pour jeunes talents

Roger Morin

Conclusion générale

Marianne Levy-Rosenvald

Partager cet article
Ce contenu a été publié dans Management, Ressources humaines, Réunions-débats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 2 =